Voici ce que l'on peut lire dans les notes de mise à jour:

  • Fix for a potential buffer overflow vulnerability when loading a hostname with all soft-hyphens
  • Fix to prevent URLs passed from external programs from being parsed by the shell (Linux only)
  • Fix to prevent a crash when loading a Proxy Auto-Config (PAC) script that uses an "eval" statement
  • Fix to restore InstallTrigger.getVersion() for Extension authors
  • Other stability and security fixes


Je ne traduirai pas, par respect pour la langue de Sylvester Stallone :P , mais on y voit à chaque fois les mot FIX, POTENTIAL et PREVENT qui signifient donc des correctifs de failles et problèmes divers.

Je continue donc à dire que Firefox est un très bon navigateur, excellent même, mais que plus sa popularité grandit, plus le nombre de failles découvertes augmente.
Cela veut donc dire que tout logiciel, qu'il soit de Microsoft ou d'autres boites ne peut (et ne sera jamais) exempt de bugs/failles/trous/etc ...

Mais par contre, comme me l'a souvent indiqué FredB, il est vrai que le temps de mise à disposition d'une nouvelle version du navigateur par la Fondation afin de combler ces trous est un temps record que n'arriveront surement jamais à égaler les gens de chez MS.

Téléchargement de la version 1.0.7 : sur cette page

Comme d'habitude, je vous conseille de désinstaller la version précédente avant d'installer celle-ci. Aucun de vos paramètres/thèmes/extensions ne sera perdu.
Une fois l'installation effectuée, un tour par le menu Outils -> Options -> Avancé et un clic sur le bouton Vérifier Maintenant afin de mettre à jours les extensions. Chez moi, par exemple, cela m'a mis à jour la barre google, l'extension Tabbrowser plus quelques autres ...

A noter : d'après le site Spread Firefox, Firefox approche de plus en plus des 100.000.000 de téléchargements. C'est énorme ! :hein:
Mais, il faut tempérer ces chiffres car :

  • un utilisateur peut télécharger Firefox une seule fois et l'installer sur plusieurs machines. Moi, par exemple, je le télécharge une fois puis l'installe sur 6 machines et 4 machines virtuelles Virtual PC
  • un ordinateur peut être utilisé par plusieurs personnes (différents profiles), mais Firefox n'est téléchargé et installé qu'une seule fois. Je connais par exemple une famille de 4 personnes, avec donc 4 profiles sous Windows XP ... mais un seul Firefox
  • certains le téléchargent ailleurs que sur le site officiel ...

A la vue de tout cela, on ne peut pas dire que l'on approche des 100 millions d'utilisateurs, mais bien seulement des 100 millions de téléchargements.

La prochaine version majeure de Firefox (1.5) intrègrera un outil de mise à jour plus simple évitant de re-télécharger à chaque fois le programme d'installation et qui patchera le programme existant.
A partir de là, on se rapprochera un peu du nombre exact d'utilisateurs, en comptant le nombre de patchage effectués. Mais il restera toujours la problématique des ordinateurs multi-utilisateurs comme on en rencontre chez des particuliers mais aussi en entreprise. Le programme sera patché une fois, mais utilisé par plusieurs personnes ....

Pour finir, on ne compte pas non plus le nombre de personnes ayant téléchargé, installé et testé Firefox, puis déçus ont désinstallé ce dernier ... :P Il en existe surement ! Ils sont donc à décompter ...

Comme quoi, calculer le nombre d'utilisateurs d'un logiciel n'est pas une mince affaire ...

Il y a l'alternative du comptage du nombre d'utilisateurs à un instant T ou sur une période donnée. On pourrait imaginer qu'à chaque lancement, Firefox envoie un signal (sous forme de numéro unique calculé à partir de l'adresse MAC de la machine et du nom du profil de l'utilisateur) à un serveur central qui l'enregistre en tant qu'utilisateur actif, puis la même chose lors de l'arrêt de Firefox, en tant qu'utilisateur inactif ... Lorsqu'un utilisateur est resté inactif durant une semaine, il est supprimé de la base, car on peut penser qu'il a changé de machine ou de navigateur ou toute autre chose ...
Avec tout ça, on arriverait __vraiment_ à calculer de manière presque précise le nombre exact d'utilisateurs de Firefox, car on gère tous les cas : machines différentes, profils utilisateurs différents, abandon du logiciel, etc ... Bon, c'est vrai qu'on va consommer un max de bande passante, qu'il va falloir des serveurs sur-dimensionnés pour gérer tous ces signaux de mise en route/arrêt, un max de temps CPU pour totaliser les utilisateurs :rigole:

Je le fais breveter mon système ? :P

Finalement, avec des ordinateurs on fait des calculs de toutes sortes, du plus simple au plus compliqué, mais on arrive pas à compter ... ces ordinateurs :hein: Bon surf !

Thierry.