Je continue de lire fébrilement le document que j'ai sous les yeux et me rends compte qu'il s'agit d'un excès de vitesse ... :grr:
Je cherche la date, le lieu et vérifie qu'il s'agit bien de mon véhicule ... et après mûre réflexion, je me rends compte qu'effectivement ce jour-là et à cette heure-là, je me trouvais bien à l'endroit indiqué ... et vraisemblablement à la vitesse indiquée :grr:

Je me souviens que ce matin-là, trois jours avant mes congés, j'ai du me rendre sur une de nos usines située en région parisienne et que l'après-midi, je rentrais à un rythme que je qualifierai de ... peinard ;-) Si, si ... c'est bien vrai !
Et je me souviens parfaitement qu'à un moment, j'ai aperçu un break comme on en rencontre souvent sur le bord des autoroutes, vous savez bien visibles, cachés derrière des panneaux ou tout autre obstacle :P
Comme de bien entendu, je l'ai vu au dernier moment et j'ai jeté immédiatement un regard sur mon compteur. Celui-ci m'annonçait 140 km/h.

Continuant ma route (à 130 km/h cette fois-ci ...), j'attendais de voir les motards surgir dans mes rétroviseurs ou sur une bretelle d'entrée de l'autoroute ...
Mais rien ! Personne ! Je me suis dit qu'avec la marge d'erreur de mon compteur et le fait que les occupants du break avaient dû régler leur bigniou pour attraper des gens biens plus préssés que moi (et il y en avait ce jour-là ...), bref avec tout cela je pensais que je n'avais pas été pris, d'autant que je n'ai pas vu de flash ...
Et ce moment de panique m'était sorti de l'esprit ... jusqu'à hier matin ;-(

En regardant attentivement le document, je vérifie à quelle vitesse j'ai été pris :



Vitesse limitée à 130 km/h, enregistrée à 140 km/h, retenue après application de la marge technique : 133 km/h !

Là, je me dis que ce jour-là, ils cherchaient vraiment à faire du fric ! Pris la main dans le sac (ou sur le volant, comme vous voulez ...) pour 3 km/h de trop :grr:
D'autant plus que cet endroit de l'autoroute A20 dans la traversée de l'Indre, pour ceux qui le connaissent, est en belle et longue ligne droite avec beaucoup de visibilité, que cela s'est produit un jour de grand beau temps et avec très peu de circulation ...

Ce qui m'agace le plus n'est pas ceci :



Mais, plutôt cela :



Perdre un point pour 3 km/h au-dessus de la limitation de vitesse, sachant le temps qu'il faut pour les récupérer ... 3 ans ! Et sans infraction, sinon on repart pour 3 ans ...

Bref, hier était vraiment une journée de mer** et j'étais vraiment en colère ! Ce soir, je suis un peu plus calme, je vais donc me connecter sur le site de la Sécurité Routière et payer mon amende minorée (je vais pas attendre qu'elle augmente non plus ;-) ) et de par ce fait accepter implicitement de perdre un point sur mon permis ...

Vu le peu de liberté donnée sur les limitations de vitesse, je me dis que des appareils comme celui dont je parlais il y a quelques temps est devenu véritablement nécessaire pour être absolument certain d'être en-dessous de la limite autorisée en passant devant des cabines radars fixes et pas 3 km/h au-dessus comme cela peut arriver de temps à autre.
Car, je suis persuadé qu'avoir les yeux rivés sur le compteur et le stress généré par cette trouille de se faire choper est surement plus accidentogène que de laisser une marge de quelques kilomètres par heure.

Et pour ceux qui n'ont jamais reçu ce genre de petit papier qui fait bien plaisir ;-) , voici mon exemplaire avec quelques infos masquées tout de même. J'ai hésité à laisser le nom du gendarme verbalisateur, mais je me suis dit que cela était peut-être interdit et je ne veux pas risquer une amende de plus :P



Surveillez vos compteurs :-)

Thierry. P.S. : En écrivant ce billet, je me rends compte d'une chose dont maintenant je peux certain à 100% ... mon compteur est juste ! :P Donc, ceux qui me connaissent et qui me suivent lorsque je vais où que je rentre du boulot, suivez-moi sans me doubler, je vous servirai pour étalonner votre compteur.